Pithiviers feuilleté ou Galette des rois à la frangipane

On se doit de commencer l'année et fêter l'Epiphanie avec une galette des rois. 
Je sais, l'Epithanie c'est passé de 2 jours... Chez nous, c'était aujourd'hui.
Certains aiment l'originalité en la garnissant de fruits ou de chocolat. Pour ma part, je suis assez traditionnelle.
La prochaine fois, promis, je ferais une pâte feuilletée maison...


Ingrédients :
- 2 pâtes feuilletées pur beurre

pour la crème pâtissière (200 g) :
- 150 ml de lait
- 2 jaunes d'œufs
- 30 g de sucre
- 1 sachet de sucre vanillé
- 15 g de maïzena

pour la crème d'amande :
- 80 g de beurre mou
- 80 g de sucre
- 125g d'amandes en poudre
- 1 œuf

pour dorer :
- 1 jaune d'œuf
- 2 cuillères à soupe de lait

pour le glaçage :
- 10 g de sucre glace
- 1 cuillère à soupe d'eau chaude

Préparer la crème pâtissière :
Dans un saladier mélanger les œufs avec les sucres jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la maïzena.
Dans une casserole, faire bouillir le lait, le verser dans la préparation et, bien mélanger. Remettre le tout dans la casserole et remuer constamment jusqu'à épaississement de la crème. Réserver.

Préparer la crème d'amande :
Dans un saladier, couper le beurre ramolli en morceaux et le battre en pommade avec le sucre. Ajouter les amandes en poudre. Incorporer l'œuf.
Ajouter la crème pâtissière refroidie.

Préparer la galette :
Etaler le premier disque de pâte feuilletée sur la plaque du four recouverte de papier cuisson. Verser la crème jusqu'à 2 cm du bord et ajouter une fève. Badigeonner les bords d'un peu d'eau avec un pinceau. Recouvrir avec le deuxième disque de pâte et bien coller les bords en les retournant légèrement.
Mettre au frais 30 minutes.


Faire préchauffer le four à 180°C.
Badigeonner le dessus de la pâte (et non les bords) de jaune d'œuf mélangé avec un peu de lait. Faire une décoration sur la surface de la galette avec la pointe d'un couteau.
Cuire au four 30 minutes.
Après la cuisson, badigeonner du mélange eau chaude / sucre glace.
Servir tiède.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

Archives du blog