Crèmes au praliné

Pourquoi acheter les crèmes desserts du commerce, quand on peut les avoir bien meilleures à la maison !!


Ingrédients pour 4 à 6 petits pots selon la taille des pots :

pour le praliné maison :
- 250 g de noisettes (ou 125 g de noisettes et 125 g d'amandes)
- 175 g de sucre
- 30 g d'eau 

pour les crèmes au praliné :
- 80 g de praliné maison
- 500 ml de lait
- 30 g de sucre
- 3 jaunes d’œuf
- 20 g de maïzena


1/ préparer le praliné :
(à préparer la veille)

Faire torréfier les noisettes en les mettant pendant 10 minutes sur la plaque du four préchauffé à 150°C.
Retourner les noisettes après 5 minutes.
Laisser refroidir et retirer la peau des noisettes (il peut en rester un peu).

Mettre le sucre dans une poêle et ajouter l'eau. Mettre sur feu moyen.
Quand le sucre est à 121 °C / 125°C, ajouter les noisettes.
Bien mélanger avec une cuillère en bois de façon à recouvrir chaque noisette de sucre.
Le sucre va sabler c'est à dire qu'il va blanchir et cristalliser.
Mélanger constamment.
Le sucre va ensuite fondre et caraméliser. Oter du feu lorsque le sucre est entièrement caramélisé.

Verser la préparation sur un tapis silicone et laisser refroidir.
Casser en morceaux et mettre le tout dans un mixeur.

Broyer de façon à obtenir une poudre (pralin) puis continuer à mixer pour obtenir une pâte.
Conserver ce praliné dans un pot à confiture ou une boite hermétique.  


2 /préparer les crèmes :
(le lendemain)

Dans un saladier, battre les jaunes d’œuf avec le sucre.
Y incorporer la maïzena délayée dans 2 cuillères à soupe de lait.

Verser le lait et le praliné dans une casserole. Porter à ébullition.
Verser délicatement et progressivement le lait bouillant sur le mélange œuf, sucre et maïzena, tout en mélangeant.

Remettre le tout dans la casserole et remettre sur le feu. Faire cuire à feu doux en remuant constamment jusqu'à ce que le mélange épaississe et arrive à petite ébullition (environ 5 minutes).

Ôter du feu et verser la crème dans des petits pots.
Couvrir avec du papier sulfurisé. Laisser refroidir avant de conserver au réfrigérateur, puis déguster.

2 commentaires:

 

Archives du blog